Logo Fédération Française Aéronautique, avion, vol moteur
Election présidentielle : le candidat idéal ?
L'édito du Président Jean-Michel Ozoux à paraître dans le numéro d'avril d'Info-PIlote :

La campagne électorale bat son plein et il est très difficile d’y échapper médiatiquement. Nul ne peut ignorer qu’il va devoir choisir, le 22 avril, le futur chef de l’Etat. Ainsi va la démocratie.Chacun doit donc se faire une idée du candidat idéal. S’il n’est aucunement dans mon propos de prétendre répondre à cette question, nous pouvons cependant nous interroger sur ce que serait un bon Président de la République, au vu des attentes de l’aviation en général, et de notre aviation générale en particulier.

Un bon Président de la République serait celui qui aurait compris que la France possède une vraie pépite : son aviation, et qu’il vaut mieux la faire croître et embellir plutôt que d’entraver perpétuellement son développement.

Plus de trois millions de Français sont des acteurs directs ou indirects de la filière aéronautique,dont un tiers pour la seule aéronautique légère (cf.Info-Pilote n°659 de février 2011). Pour notre seule aviation légère fédérale, le nombre de licenciés a progressé de 2 % en 2011 et la tendance semble se maintenir en 2012, preuve que nous attirons toujours autant nos compatriotes, comme le prouve également l’assistance record lors de nos meetings.

A la base de notre cycle de reproduction, les BIA donnent aux jeunes collégiens, lycéens et étudiants une vraie opportunité d’orientation professionnelle, porteuse, dans tous les métiers de l’aérien. Ces filières, même si elles sont – pour certaines –, cycliques, ne sont pas bouchées comme nombre de celles dans lesquelles on laisse notre jeunesse s’embourber aujourd’hui…

Un bon Président de la République serait celui qui comprendrait que, plutôt que de proposer, dans de nombreux domaines, à nous aligner sur le «dernier de la classe», il est préférable de suivre l’exemple de la filière aéronautique car, comme cela a déjà été écrit : « Les aviateurs français, privés ou professionnels, jeunes ou vieux, débutants ou expérimentés, partagent non seulement la même passion, mais aussi un ensemble de valeurs humaines basées à la fois sur le goût de la liberté, le respect des règles communes et un sens aigu de la responsabilité individuelle.»

L’élu idéal se rappellerait que la France est le deuxième pays aéronautique au monde et que près de la moitié des pilotes privés (PPL+TT+BB) de l’Europe des 27 sont français.
Il comprendrait que le modèle associatif français a largement montré son efficacité et qu’il faut absolument le protéger contre les appétits destructeurs de l’Europe des marchands dont la vision trop souvent anglo-saxonne et trop strictement mercantile ne tient aucun compte de cette formule éprouvée depuis 1901.

Un bon Président de la République comprendrait que le formidable réseau d’aéroclubs avec son activité école de formation (pardon, ATO…) est basé sur le bénévolat et l’associatif, c’est-à-dire une philosophie qui fait que chaque membre se demande à l’instar de la formule célèbre : « Ce qu’il peut faire pour l’Amérique
et non ce que l’Amérique peut faire pour lui», en l’occurrence l’aviation. Un exemple que notre pays, trop souvent tenté par l’assistanat, aurait bien besoin de suivre aujourd’hui !

Un bon Président de la République aurait à coeur de libérer les contraintes sans cesse plus nombreuses qui pèsent sur l’activité «aviation légère» : sûreté (spécialité paranoïaque française), empilement de textes réglementaires (européens, notamment, qui visent à aligner la petite aviation sur les règles de  l’aviation commerciale et ne tiennent aucun compte du succès de la méthode française), progression des coûts du carburant et de la maintenance, progression effarante des taxes et redevances d’aérodrome, sans contrepartie utile à l’aviation légère, dégradation du service public (stations météo fermées, permanences de douanes supprimées) et, surtout, entraves sur les aérodromes : absence de garde-fous (en dehors de l’amendement «Fromion») dans la loi sur la décentralisation ou contraintes limitatives de plus en plus nombreuses sur nos terrains, souvent centenaires, menacés par des politiques locales irresponsables d’urbanisation à courte vue.

En conclusion, un bon Président de la République serait celui qui aurait compris que l’aéronautique est le «pétrole bleu de la France», qui commence par l’aviation légère et s’étend dans la «grande aviation», civile ou militaire et l’industrie aéronautique, si porteuses en matière d’emplois et de balance commerciale. Il comprendrait que l’un ne va pas sans l’autre et qu’il faut arrêter de nous tirer une balle dans le pied en entravant une filière si riche de succès et si porteuse de projets au profit de tant de chimères sans lendemain…

La France, berceau de l’aviation, est le premier pays aéronautique en Europe. C’est un devoir pour ceux qui dirigent le pays de faire en sorte qu’elle le reste, et tout commence avec les jeunes, en aéroclub. Un aérodrome est un champ fertile où se cultivent les passions d’aujourd’hui, porteuses des talents de demain dont la France a tant besoin !

Ce président idéal existe-t-il ? Souhaitons-le vivement, mais ne rêvons pas trop !

Bons vols (et bons votes)

Jean-Michel Ozoux
Président

AVRIL 2012 INFO-PILOTE # 673

SOMM’AIR

présidentielle 2012 Quatre candidats ont répondu à nos questions

portrait PHILIPPE ODEON & BERTRAND DE GREEF Un duo entraînant

sécurité RETOUR SUR 2011 Les accidents de l’année dernière

sport ENTRETIEN AVEC LE DTN C’est parti pour une nouvelle saison.

aventure BIVOUAC AU FL90 Se poser sur un glacier et dormir dans un igloo...

météo PONTOISE-BREST Savoir bien lire un ciel de traîne

rencontre LE SWIFT MALONNIER La belle histoire de l’avion de Guillaume Féral

in English LISTENING COMPREHENSION QUIZ Live traffic audio extracts

essai LA SOLUTION VAN’S RV-9A EN CLUB 70 000 € à l’achat, 99 € l’heure de vol...

FFA-infosATO, trois lettres qui inquiètent 3e édition de l’Etoile FFA Michel Drucker, parrain du championnat de France de voltige

ECHOS CLUBS / DEBRIEFING / AGENDA / AERO-INFOS / FLASH / MEDIAS /  PETITES ANNONCES / LIBRE OPINION par Pierre Duval



Bookmark and Share
1 | ... | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | ... | 41
Toutes les actualités
Quel est votre bilan des "Journées Découverte du Pilotage" 2012 ?
C'est parti pour le Top Fly-in Tour 2012 !
Election présidentielle : le candidat idéal ?
Concours de nouvelles des Rencontres Aéronautiques de Gimont
La promotion de notre aviation à la télévision du 12 mars au 31 mars !

Le Groupe Dyn Aéro racheté par le groupe basque Artzainak
Actualités
Fédération Française Aéronautique