Logo Fédération Française Aéronautique, avion, vol moteur
Pour ses 60 ans, le Tour Aérien des Jeunes Pilotes entre dans l’ère du GPS !
Voici le tracé de l’édition 2013 : Le départ aura lieu à Dijon-Longvic le 15 juillet et se terminera à Saint Brieuc le 28 juillet, en faisant escale à Visan Valréas, Le Luc, Lézignan, Mont de Marsan et Rochefort. Après de nombreux ajustement et discussions, le meeting aura lieu ... au Luc. Avant l'ouverture des inscriptions aux pré-sélections le 1er janvier 2013, voici les premières évolutions de cette édition.


 
Le Tour Aérien des Jeunes Pilotes (TAJP) est un événement de promotion de notre aviation légère organisé par la Fédération Française Aéronautique (FFA) depuis 1953. En 60 ans, le Tour a contribué à promouvoir la formation de générations de pilotes. Le TAJP a évolué au cours de son histoire, d’un rassemblement de jeunes pilotes à une compétition marquée en passant par une suite de meetings de promotion, le TAJP est à présent   conçu par ses organisateurs, et vécu par ses participants comme une action de formation sur les plans aéronautique et associatif pour la promotion de notre aviation : les jeunes pilotes sélectionnés sont pendant le tour des ambassadeurs de notre aviation, ils font potentiellement partie du vivier des futurs dirigeants et cadres des aéroclubs et structures fédérales. La dimension compétition est devenue une simple émulation pour animer les différentes phases de formation et de présentation de notre activité.

Grande nouveauté de pour 2013 : l’utilisation de GPS fixe ou portable est autorisée pendant l’épreuve en vol de présélection !

Malgré ses 60 ans, mais aussi en raison de ses 60 ans, le TAJP évolue avec son temps. Comment ignorer que les GPS fixes ou portables font partie de la panoplie du pilote privé ? Comment ignorer la miniaturisation et l’intégration de ces GPS à d’autres appareils : téléphone, montre, etc.  C’est pourquoi, plutôt que de faire un règlement interdisant les GPS aux épreuves de présélection, il est apparu préférable d’adapter le règlement à la possible utilisation de ces appareils. Il est donc désormais possible d’utiliser un GPS fixe ou portable pendant l’épreuve en vol de présélection ! Bien sûr, la définition de l’épreuve a évolué en conséquence. ! Cette épreuve consiste à réaliser une navigation en vol de 80 à 120 Nm, de la façon la plus précise possible avec survols de points de reports prédéfinis. Cette année, une manœuvre sanctionnant la qualité de pilotage complètera l'épreuve avec un coefficient important. Chaque pilote dispose à bord de son avion d’un enregistreur de vol prêté par la FFA, qui apporte la preuve de la trajectoire réalisée et des passages sur les différents points tournants de la navigation. La notation de la partie qualité de pilotage porte sur la précision de tenue d’altitude et de route, lors d’une manœuvre bien spécifique.

 La manœuvre de pilotage

Voici comment le commissaire général, Eric Savattero, a défini cette nouvelle partie de l’épreuve en vol : «Celle-ci consiste à effectuer une manœuvre de pilotage faisant partie des apprentissages de base du pilotage en VFR ». A l’issue de la partie « navigation », la manœuvre se réalise en 7 minutes exactement. Dans cette épreuve le système de pénalités intervient dès 10 ft d’écart en altitude, et dès 0,1 Nm d’écart par rapport à la route initiale. Et là, vous pouvez toujours avoir un GPS à bord, il ne vous aidera pas beaucoup ! Appréciez le principe de notation de l’épreuve de « qualité de pilotage » dans le document ci-joint (cliquez ici).



-o-
Bookmark and Share
1 | ... | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | ... | 46
Toutes les actualités
La DGAC officialise la conversion de FI(A)L en FI(A)
BIA 2013 : LES DATES A RETENIR
Jean-Michel Ozoux a remis l’iPad Mini du jeu concours de F-aero à Olivier Kaczmar,
LA CARTE AERONAUTIQUE AU 1/500000e OACI 2013 : les évolutions
2013, déjà ! Les voeux de Jean-Michel Ozoux, Président de la FFA.
Balise de détresse 406 MHz : attention aux batteries non certifiées !
Actualités
Fédération Française Aéronautique