Logo Fédération Française Aéronautique, avion, vol moteur
2013, déjà ! Les voeux de Jean-Michel Ozoux, Président de la FFA.
../News/2013010811443280_voeux2013.jpg
Les voeux de Jean-Michel Ozoux, Président de la FFA:

En ce début 2013, et comme le veut la tradition, nous devons former des voeux, et en particulier pour une excellente année aéronautique. Quels sont les voeux prioritaires que nous souhaitons formuler cette année ?

Le premier, ce serait que l’Europe nous oublie dans sa velléité de tout réglementer jusque dans le moindre détail de nos activités quotidiennes, et donc, bien sûr,de nos activités préférées.

Les équipes fédérales vont encore cette année dépenser une énergie considérable sur ces sujets, simplement pour que l’EASA respecte nos pratiques centenaires dont l’efficacité et la sécurité ne sont plus à prouver.En clair, pour que rien ne change, ce qui est un comble !
Et toute cette énergie et ce temps passé pourraient être beaucoup mieux utilisés sur des dossiers d’avenir, comme le développement durable, par exemple.

Mais peut-être le Père Noël nous a-t-il entendus sur ce sujet car lors d’une réunion au plus haut niveau avec la DGAC, au début du mois de décembre, nous avons eu le sentiment que nous étions parvenus à faire «bouger les lignes».Notre demande de d’application du principe de subsidiarité semble en effet avoir été compris: le brevet de base et les baptêmes de l’air, condamnés par l’EASA, pourraient être considérés comme des activités locales, à proximité immédiate des aérodromes de départ, donc absolument pas transfrontaliers, et relevant donc de l’autorité nationale, comme actuellement.

De même les futurs «ATO»(1), comprenez nos écoles de pilotage en aéroclub, désormais «approuvées» à compter du 8 avril 2013, au lieu d’être «déclarées» actuellement, pourraient voir leur mise en oeuvre simplifiée. Les parties SGS et Manuel d’exploitation seraient considérablement allégées pour les petits aéroclubs (une feuille double format A4 ?). L’esprit structurant resterait, mais l’aspect paperassier rebutant disparaîtrait. Pour lesclubs importants,les documents préétablis par le groupe de travail fédéral, disponibles rapidement, faciliteront la tâche des dirigeants.

De plus, tous les clubs qui auront complété leurs documents respectifs, selon les modèles préparés par la FFA et agréés par la DGAC et par l’ENAC, seront automatiquement réputés «approuvés» et donc aptes à former les LAPL(2), les audits de contrôle n’ayant lieu que progressivement au cours des années suivantes.

Mais restons vigilants, car souvent la mise en forme révèle des surprises et, comme toujours, «le diable se cache dans les détails»…

Afin de nous assurer que l’Agence européenne est bien en phase avec ces orientations, nous allons d’ailleurs rencontrer son Directeur général, à Cologne, en ce début d’année.

Le deuxième voeu serait que plus d’avions neufs, adaptés à nos besoins, soient disponibles sur le marché.

Sur ce plan, la bonne nouvelle de ce début d’année, c’est l’arrivée, enfin, d’un nouveau quadriplace de voyage susceptible de remplacer les Cessna C172 : le Tecnam P2010 dont vous trouverez l’essai dans le numéro de janvier d’Info-Pilote.

Alors que la grande majorité de nos 2400 avions exploités dans nos aéroclubs, certes parfaitement entretenus et améliorés, ont été conçus au milieu du siècle dernier, cette excellente nouvelle, qui arrive après la certification du Simba d’Issoire Aviation en 2011, est de nature à nous redonner le moral sur le sujet. Surtout après la déception provoquée par l’annonce, cette année, de l’abandon de la certification(EASA) et de la commercialisation du C162 Skycatcher en Europe par Cessna.

Nos avions écoles ont pourtant un grand besoin de remplaçants et les avions à motorisation Rotax (Lion, Lionceau et autres), ainsi que la certification des premiers CS-LSA, sont peut-être un signe positif. Sauront-ils remplacer notre parc immuable de C152 et de DR400 ?

Troisième voeu, la sécurité.

Bien évidemment, une bonne année ne saurait se concevoir sans une grande sécurité des vols.L’année 2012 a été exceptionnelle à ce titre, avec une accidentologie la plus faible de ces dernières années. Réjouissons-nous et tirons en les enseignements pour que cela dure!
L’analyse des données statistiques par la commission sécurité de la FFA permet d’ailleurs de constater que la pratique du vol en structure encadrée – nos aéroclubs – est trois fois moins accidentogène que celle des pilotes isolés. N’est-il donc pas souhaitable que ceux-ci adhèrent à nos aéroclubs afin de bénéficier de nos organisations sécurisantes et que nous leur réservions le meilleur accueil ? Il en va de la sécurité générale des vols.

Quatrième voeu, les sports aériens.

Grâce à l’engagement de tous les bénévoles qui s’impliquent tout au long de l’année, 2012 a été une année exceptionnelle pour nos équipes sur les podiums internationaux. Nous devrons confirmer encore cette année que nos sportifs sont les meilleurs du monde, notamment chez l’oncle Sam qui accueillera la compétition mondiale de voltige Unlimited !

Enfin, cinquième voeu, pour qu’une année aéronautique soit bonne, il est nécessaire de bénéficier d’une bonne météo.Les conditions météorologiques restent l’un des seuls secteurs sur lequel votre Fédération ne peut agir, si ce n’est en souhaitant vivement que 2013 ne ressemble pas à 2012 sur ce point !

Je me joins aux équipes fédérales, bénévoles et permanents,pour souhaiter à tous nos aéroclubs et à tous nos pilotes une excellente année 2013.

Bons vols.

JEAN MICHEL OZOUX
Président de la FFA


(1)ATO:ApprovedTrainingOrganisation. (2) LAPL : LightAircraft Pilot Licence.
Bookmark and Share
1 | ... | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | ... | 46
Toutes les actualités
Les 40 sélectionnés du Hop ! Tour des Jeunes Pilotes
Les élus de la FFA à Cannes Airshow
A.T.O. : Stand By !
MAINTENANCE DES CESSNA DE LA SERIE 100 : report d’échéance en vue.
La France en Avion, 2e édition
Programmez votre examen de navigabilité en un clic !
Actualités
Fédération Française Aéronautique